Les touristes qui choisissent la Côte Amalfitaine pour leurs vacances ont la tendance à fréquenter les zones baignées par la mer et à négliger la partie supérieure de cette région bénie par le ciel. Les chemins qui s’ouvrent la voie entre les âpres reliefs de la Côte Amalfitaine offrent des panoramas entre la mer et le ciel qui laissent à bout de souffle. Un véritable paradis pour les amants du trekking. Il y a beaucoup de chemins qui peuvent être utilisés, et parmi eux il faut mentionner:

    Dans le monde entier Amalfi est connue pour son passé glorieux et pour sa mer. Mais peu de gens connaissent ou ont visité un trésor de si grande beauté: la réserve naturelle "Valle delle Ferriere". Les botaniques connaissent cette réserve pour la présence d'une plante rare en Europe, la Woodwardia radicans (http://it.wikipedia.org/wiki/Woodwardia_radicans), une sorte de fossile vivant apparu sur la terre dans l’ère tertiaire. A côté de cet important exemplaire de plante remontant à la période pré-glaciale, la réserve naturelle est l'habitat de plusieurs espèces d'Orchidées et de la petite plante carnivore "Pinguicola hirtiflora" (http://www.meditflora.com/flora/pinguicola.htm ) dont le repas est constitué par des petits insectes.

    La vallée est également peuplée de petits animaux, parmi lesquels il faut signaler la présence de la "salamandrine terdigitata" (http://it.wikipedia.org/wiki/Salamandrina_terdigitata).

    On peut arriver à la vallée se promenant le long d'un merveilleux parcours côtoyant le Rio Canneto. Le chemin est facile et pas très fatiguant et il conduit à travers de belles forêts, des sources, des petites cascades et diverses rapides du Rio Canneto, une fois utilisés comme force motrice pour les anciennes usines de papier, dont les ruines sont encore visibles et peuvent être visitées, où une fois on produisait le fameux papier Amalfi qui aujourd’hui est encore demandé.

    A mi-chemin, vous rencontrez les anciennes forges, qui ont donné le nom à la vallée, qui approvisionnait le fer à l'ancienne Principauté d'Amalfi. La facilité du chemin ne nécessite d’aucun équipement spécial ni d’installations, mais il est recommandé de mettre des pantalons longs et une paire de chaussures confortables adaptées aux promenades en montagne. Attention à ne pas oublier votre appareil de photo, ce serait une erreur que vous regretteriez.

    Il s’agit du classique itinéraire qui combine le sacré au profane, c’est-à-dire le panorama extraordinaire sur le golfe de Salerne et sur la Côte Amalfitaine et la recherche du divin fortement favorisée par la longue montée à pied vers le Sanctuaire Marian et les grands espaces donnant sur la mer qui poussent naturellement le visiteur à la contemplation de l'Infini. Le Sanctuaire de l'Avvocata érigé sur le mont Falerzio à pic sur une paroi rocheuse, peut être atteint en utilisant soit un chemin muletier partant de l'Abbaye de Cava et c’est le chemin le plus long, mais le moins exigeant, soit le long de l’escalier partant de Maiori.

    Tous les lundis après la Pentecôte, le Sanctuaire est atteint par les pèlerins de Cava et Maiori qui, de cette façon, renouvèlent leur dévotion à Notre-Dame de l'Avvocata.

    On ne peut pas considérer complète la visite de la Côte Amalfitaine si l’on ne prévoit pas une excursion sur le Sentier des Dieux. Le parcours prévoit le départ de Agerola et plus précisément des hameaux Bomerano ou Praiano pour atteindre le hameau Nocelle, commune de Positano (440 mètres au-dessus du niveau de la mer). Partant de Agerola, commune de Bomerano (635 mètres au-dessus du niveau de la mer) cela vous permet de parcourir le chemin en descente avec une facilité évidente, tandis que partant de Praiano (sur le niveau de la mer) cela oblige le promeneur à atteindre d’abord la colline Serre (579 mètres au-dessus du niveau de la mer).

    Le paysage est toujours d’une beauté indescriptible, la mer est un compagnon de voyage inséparable et souvent elle peut être vue par des précipices fortement déconseillés à ceux qui souffrent de vertige. Le point de vue de la péninsule de Sorrente et de l'île de Capri est spectaculaire.

    Dans la première partie du chemin, la végétation est composée d'herbe et de quelques arbustes et souvent on peut voir des moutons et des chèvres qui paissent, dans la deuxième partie, la tache de végétation devient plus épaisse, pleine de chênes et arbousiers.

    Une fois dépassé le caractéristique Vallon Grarelle on atteint le village Nocelle (440 mètres au-dessus du niveau de la mer), un inconnu, mais caractéristique hameau de Positano, qui a été jusqu'à très récemment, isolé et accessible uniquement par un escalier inaccessible. A ce point, le promeneur peut choisir si descendre les 1500 marches qui séparent Nocelle de la Route Nationale Amalfitaine et se baigner sur les plages de Positano, ou, s’il est encore plein d'énergie, de s’éloigner jusqu’au mont Pertuso (352 mètres au-dessus du niveau de la mer), qui doit son nom à un trou (Pertuso selon le dialecte local) dans la paroi rocheuse de son sommet causé par le phénomène naturel de l’érosion, capable d'offrir aux visiteurs de sculptures en pierre insolites. Le chemin est légèrement plus difficile. Sa longueur est inférieure à 8 km. Le temps nécessaire pour le parcourir est d'environ 2,30 à 3 heures.